Pour continuer à proposer de nouvelles actions : expositions, conférences ... (actions qui nécessitent un certain investissement financier)  nous faisons appel à nos amies et amis du Comité pour nous rejoindre et/ou nous aider ... selon ses moyens.

Don

   

(sur HelloAsso, le site des associations)

Ligne-web

2022 : Pensez à renouveler votre adhésion à notre Comité : ICI

Ligne-web

Du 12 juin 2022 au 15 janvier 2023 : Exposition Ernest Pignon-Ernest

Landerneau - Fonds Leclerc pour la culture

L'exposition rassemble plus de trois-cents œuvres dans une scénographie qui restitue le lien indissociable entre l'image et la rue et explore le processus de création à travers des croquis, dessins, notes et études.

Depuis « Les Gisants » ses sérigraphies représentant le cadavre d'un communard, collées à Paris en mai 1971 jusqu’à la superbe affiche offerte à notre association pour le 150e anniversaire, Ernest Pignon-Ernest est, de très longue date, un artiste cher à l’Association des Amies et Amis de la Commune dont il est membre.

EPE-Gisant

Ligne-web

8 juillet 2022
Notre ami Yvon Garlan nous a quittés.

Un hommage lui a été rendu au Crématorium de Bégard le vendredi 15 juillet à 12h15.

GARLAN_Y

L'hommage de notre Comité

Le Comité Trégor-Argoat des Amies et amis de la Commune de Paris rend hommage au militant politique, à l'historien universitaire spécialiste reconnu de la Grèce antique, qui jusqu'à la fin de sa vie a porté haut le souvenir et les valeurs de la Commune de Paris 1871.

Nous adressons à Arnaud et sa famille nos plus sincères condoléances.

Un mot de Roger Martelli

Yvon Garlan était effectivement un très grand historien de la Grèce antique, notamment hellénistique. Ses travaux sur l'esclavage, sur la guerre et sur leurs répercussions sociales font autorité aujourd'hui.

Je m'associe personnellement à votre tristesse et joins mes condoléances aux vôtres. Pour les Grecs anciens, l'un des plus beaux compliments que l'on pouvait faire à un homme était de dire qu'il était "beau et bon". Yvons Garlan, historien, humaniste, militant, était ce que l'on appelait autrefois "un honnête homme". Son décès est une grande perte.

Paris, le 15 juillet 2022
Roger Martelli

Communiqué de l’École française d’Athènes

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès d’Yvon Garlan, survenu le 8 juillet à Pleumeur-Bodou.
Né en 1933, ancien élève de l'École normale supérieure, membre scientifique de l’EFA de 1963 à 1967, Yvon Garlan était professeur émérite d'histoire ancienne à l'université Rennes 2 et, depuis 1991, correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres.
Ses travaux sur l’esclavage antique, sur la poliorcétique grecque, sur les timbres amphoriques et l’économie antique, avaient donné lieu à de très nombreuses publications, dont l’une des dernières fut, à l’EFA, Les timbres amphoriques de Thasos (Etudes Thasiennes XVIII, 1999), suivie de plusieurs articles dans le BCH.

Με μεγάλη μας λύπη πληροφορηθήκαμε τον θάνατο του Yvon Garlan, ο οποίος απεβίωσε την Παρασκευή 8 Ιουλίου στο Pleumeur-Bodou.
Ο Yvon Garlan γεννήθηκε το 1933, φοίτησε στην École normale supérieure και υπήρξε επιστημονικό μέλος της Γαλλικής Σχολής Αθηνών από το 1963 έως το 1967. Ήταν ομότιμος καθηγητής αρχαίας ιστορίας στο Πανεπιστήμιο Rennes 2 και, από το 1991, αντεπιστέλλον μέλος της Académie des Inscriptions et Belles Lettres. Δημοσίευσε πολλές μελέτες γύρω από την δουλεία στην αρχαιότητα, την αρχαία ελληνική πολιορκητική, τα σφραγίσματα αμφορέων και την αρχαία οικονομία. Μία από τις τελευταίες του μελέτες, ο τόμος Les timbres amphoriques de Thasos (Etudes Thasiennes XVIII, 1999), εκδόθηκε από την Γαλλική Σχολή Αθηνών, ενώ ακολούθησαν και πολλά άρθρα στο BCH.

Deux parmi ses nombreux ouvrages

YG-Esclavage

Les-revoltes-bretonnes-de-1675

Ligne-web

7 juillet 2022 : Journée Gabriel Ranvier à Baugy (18)

Baugy-7-juillet

Ranvier-7-juillet

Ligne-web

25 juin 1796 : Première grève à l'arsenal de Brest

Il y a 226 ans, les ouvriers de l'arsenal se mettaient en grève, refusant d'être payés en assignats. Créés en 1789, les assignats ne représentaient plus que 3% de leur valeur initiales en 1796.

Vue_du_port_de_Brest

Ligne-web

"LE SOIR" du 24 juin 1871 : Encore des arrestations

Juin 1871

Ligne-web

12 et 19 juin 2022 : Elections des député-e-s à l'Assemblée Nationale

Les recommandations de la Garde Nationale toujours d'actualité.

25-mars-1871

  

Défiiez-vous des parleurs, incapables de passer à l'action ; ils sacrifieront tout à un beau discours, à un effet oratoire ou à un mot spirituel (un "punchline" comme on dirait de nos jours)

Ligne-web

Lu dans Le Canard enchainé du 8 juin 2022

Canard-Avrial

Ligne-web

2 juin 2022 : Naissance du Comité de la Manche des Ami-e-s de la Commune de Paris 1871

Comite-Manche

Ligne-web

25 mai 2022 : Quai d'Aiguillon - Lannion

En hommage aux victimes de la répression versaillaise, rassemblement musical (avec orgue de barbarie) - 10h00 Quai d'aiguillon, côté manège.

26mai2022-LTG

Panneaux

Sur le site de Ouest-France : 

Lannion. Un hommage en musique aux communards tués et déportés en 1871

Les membres du comité lannionnais des Amies et amis de la Commune de Paris 1871 ont organisé, ce jeudi 26 mai, un hommage aux victimes de la répression versaillaise. Chants ou encore déambulations, les membres de l’association espèrent faire perdurer la mémoire de ces évènements historiques.

Ils étaient une petite dizaine à rendre hommage aux victimes de la répression versaillaise. Tous membres du comité lannionnais de l’association des Amies at amis de la Commune de Paris 1871, ils ont chanté et déambulé à travers les stands du marché local pour faire perdurer la mémoire des victimes.

26mai2022

Ligne-web

29 mai 2022 - Limeil-Brévannes : La cérémonie interdite par la mairesse LR

Interdite

Ligne-web

Paris - 3ème Arrondissement : La plaque Nathalie Le Mel enfin modifiée

La nouvelle plaque

L'ancienne plaque

Plaque Nathalie Le Mel

Place-Nathalie-Le-Mel-Paris-III

Ligne-web

Samedi 21 mai 2022 : Montée au Mur des Fédérés

Voilà plus de 140 ans que les héritiers affirmés de la Commune ont pris l’habitude de saluer devant le Mur des Fédérés la mémoire des combattants et combattantes de la Révolution du printemps de 1871.

Le 29 mai 2021, à l’initiative de l’association des Amies et Amis de la Commune de Paris 1871 et de plus d’une centaine d’organisations, l’appel à la montée au mur avait rassemblé plus de 15000 personnes.

Tous les participantes et participants enthousiasmés par cette journée fraternelle ont souhaité que ce rassemblement unitaire se perpétue. Notre association et les partenaires du 150e anniversaire ont travaillé ensemble à la préparation de cette montée au mur 2022.

Montée au mur 2022

Ligne-web

20 mai 2002 : Un article de Joël Ragonneau

Coprésident des Amies et amis de la Commune de Paris 1871

Ligne-web

Du 12 au 23 avril : Exposition à la Médiathèque de Lannion

Expo-Laicite

La laïcité a été un long combat qui a abouti à la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905.

 
Cette loi attaquée dès sa promulgation par l'Eglise catholique est depuis mise à mal par tous les gouvernements de droite qui se sont succédés. Les forces social-démocrates (SFIO-PS) ont parfois reculé devant les forces conservatrices.

Expo-Laicite-P1

  • DSCN1071
  • DSCN1067
  • DSCN1068
  • DSCN1070

Discours de la Présidente :

Ligne-web

REPORTEE : Conférence "Histoire de la Commune de Paris" à Crozon

A l'invitation des Amis de Jean Jaurès, Denis Orjol, du Comité Trégor-Argoat, donnera cette conférence à la Presqu'ile de Crozon, salle Kador - Morgat - 18h30.

« Des idéaux chers à Jaurès »

Élisabeth Doutre (Présidente) rappelle que « l’association créée en 2016, a pour objet de promouvoir les idéaux démocratiques, humanistes et citoyens par le débat d’idées, de contribuer à la connaissance de l’homme et de son environnement, et de mener ces débats en dehors de toute inféodation politique ou religieuse. L’association se fonde sur trois des idéaux chers à Jaurès : l’humanisme, la laïcité et la citoyenneté ».

Amis de Jaures Crozon

Jaures-Vaillant

Ligne-web

27 mars 2022 : Une lecture passion à Villabon (Cher)

Rossel-Cher

Ligne-web

26 mars 1952 : La France impérialiste déporte des ministres tunisiens

A 6 heures du matin, quatre ministres du gouvernement tunisien dirigé par M’hamed Chenik, Mohamed Ben Salem, Mahmoud Matéri, Mohamed-Salah Mzali et le chef du gouvernement lui-même, sont embarqués de force dans un petit avion militaire vers une région désertique en plein territoire militaire du Sud tunisien, où ils sont retenus dans le fortin délabré Borj Philbert.

Bafouant le droit international et ses propres déclarations le pouvoir colonial donne un coup d’arrêt au sort des « négociations » avec le mouvement national tunisien et aux espoirs soulevés par le discours du ministre français des Affaires étrangères, Robert Schuman. A Thionville, en juin 1950, celui-ci avait déclaré que « le nouveau résident, Louis Périllier, aura pour mission de conduire la Tunisie vers l'indépendance »..

Cet acte crapuleux, précédé et suivi d’une féroce répression des mouvements nationaliste et communiste, va unir le peuple dans la lutte vers l’émancipation.

Ligne-web

22 mars 2022 : Mort de Jacques Rougerie

Jacques Rougerie

Éminent historien, spécialiste de la Commune de Paris dont le 150è anniversaire a été célébré l’année dernière, Jacques Rougerie est mort mardi 22 mars 2022.
Il avait 90 ans.

La commune Rougerie

Ligne-web

20 mars 2022 : Les communistes Vénézuéliens se rappellent de la Commune

Voir le site "Tribuna Popular" du PCV

Ligne-web

Le mardi 8 mars 1822 à 14 h à IVRY-SUR-SEINE

Monsieur Philippe Bouyssou, maire d’Ivry-sur-Seine
Madame Nathalie Leruch, adjointe au Maire en charge du travail de mémoire
La municipalité
L’association des Amies et Amis de la Commune de Paris 1871

Vous invitent à l’ Hommage à Nathalie Duval – Le Mel

14h – 14h15 Accueil du Public
14h – 14h35 Prises de Parole :

Monsieur le Maire Philippe Bouyssou
Madame Sylvie Pepino pour l’association des Amis de la Commune-1871

14h35 – 14h40 dévoilement de la plaque et dépôts de gerbe
14h45 – Fin de la cérémonie

Ligne-web

22 février 2022

Nous défendons la liberté d'expression à Lannion

Le Comité envoie une deuxième lettre au Maire de Lannion, la première lettre datée du 3 novembre 2021 étant restée sans réponse.

Ligne-web

17 février 2022

L'ami Michel Pinglaut du "Comité du Berry des Amies et amis de la Commune de Paris 1871" donnera une conférence sur le Briochin Louis Rossel.

Rossel-Bourges

Ligne-web

13 janvier 2022

L'Assemblée nationale vote le réhabilitation collective des 639 Fusillés pour l'exemple de la Première Guerre mondiale, contre l'avis du Gouvernement..

Il reste au Sénat de confirmer ce vote.

Vote-AN

Ligne-web

Jacqueline GARLAN (membre de notre comité), la femme du grand helléniste Yvon Garlan, nous a également quitté.

9 décembre 2021
Décès d'un ami, membre de notre Comité.

Deces-JPLC

JPLecoq

Ligne-web

8 décembre 1873

Après 120 jours de traversée, la Virginie entre en rade de Nouméa le 8 décembre 1873. 

A son bord parmi les déportés, Henri Rochefort, Louise Michel et Nathalie Le Mel.

la_virginie

Ligne-web

7 décembre : Conférence "Laïcité" à Trélévern

Du 6 au 20 décembre : 

Exposition "Des graines sous la neige"

AFFICHE2-7-decembre-20h30

Expo-N-Le-Mel

Ligne-web

Le-Lannionnais-09-12-1871

Ligne-web

28 novembre 1871 : Mort du Colonel Rossel

28-11-1871-Rossel

Ligne-web

L'Electeur du Finistère du Mardi 21 novembre 1871

donnant des nouvelles de Paris du 19 novembre

Electeur-du-Finistere-1-21-11-1871

Electeur-du-Finistere-2-21-11-1871

Ligne-web

11 novembre 1918 : Plus jamais ça !

Maudite

Ligne-web

22 octobre 1921 : Naissance de l'ami Georges - 29 octobre 1981 : l'ami nous quitte

Georges Brassens chante la Commune

Texte d'Aristide Bruant

Refrain final

Debout, guerre sans trêve
Debout, pas de lutte brève
Debout, pour notre rêve,
Debout !

Ligne-web

16 et 17 octobre 2021 : Colloque de la CNT-RP au LAP

Colloque

Ligne-web

4 octobre 1871

Un article de Glais-Bizoin dans le journal "Les Côtes du Nord"

Alexandre Olivier Glais de Bizoin, dit également « Glais-Bizoin », est né le 9 mars 1880 à Quintin. Il meurt à St Brieuc le 6 novembre 1877.
Il est élu député des Côtes-du-Nord sous la Monarchie de Juillet, siégeant à "l'extrême-gauche" (sic). En 1848, il se rallie la Deuxième République et est élu à l'Assemblée constituante par le département des Côtes-du-Nord le 23 avril, puis de 1863 à 1869 et député de la Seine en 1869.
En 1870-1871, il participa au Gouvernement de la Défense nationale, présidé par le général Trochu.

Ce 4 octobre 1871, il écrit notamment  (voir article ci-dessous) : "Défendons le gouvernement actuel et son illustre président, M. Thiers ... Un gouvernement républicain ... qui dompte la plus terrible des insurrections ... maintenir l'ordre social indispensable à la prospérité de la France ..."

Les-Cotes-du-Nord-4-oct-1871

Ligne-web

L'Electeur du Finistère du 14 septembre 1871

Nouvelles de Paris - 11 septembre.

Electeur-du-Finistere-14-09-1871

Ligne-web

Allende-911

Ligne-web

Bandeau

Le site ...    et ci-contre la contribution de Roger Martelli :

Ligne-web

25 août 2021

Nous avons appris (parce que invités à l'inauguration) que le Conseil municipal de la ville de Malakoff (92) avait voté le 30 juin dernier la débaptisation du boulevard Henri Barbusse pour le renommer Louise Michel.

Cette proposition a été votée à la quasi-unanimité : 36 pour, 1 contre.

Ci-dessous extrait du CR du CM du 30 juin et la lettre de protestation de l'ARAC.

Si vous voulez protester auprès de la mairesse :

CR-Malakoff-30-06-2021

Ce n'est pas la première fois qu'une municipalité de gauche, au nom d'un soit-disant féminisme, remplace le nom d'un personnalité masculine ayant joué un rôle important dans le mouvement ouvrier et progressiste, par le nom d'une personnalité féminine.

Ligne-web

Dans "Le Lannionnais" du 19 aôut 1871

La-Lannionnais-19-08-1871-2

La-Lannionnais-19-08-1871

Ligne-web

11 août 2021

Paris : le portrait de Louise Michel défie la basilique du Sacré-Coeur

Un street artiste a rendu hommage ce mercredi à cette figure de la Commune de Paris en accrochant son portrait en haut de la Butte Montmartre, un des hauts lieux de cette période de l’histoire. 

L'article du Parisien :  ICI

Louise-Michel-Sacre-Coeur

Ligne-web

10 août 1792

La journée du 10 août 1792 est, après le 14 juillet 1789, l'une des journées les plus décisives de la Révolution française, au point que certains historiens la qualifient de « Seconde Révolution ».
La préparation de cette journée est organisée et menée par la Commune insurrectionnelle de Paris et par les Sections parisiennes.
Après plusieurs assauts, la foule d'insurgés prend le Palais des Tuileries, siège du pouvoir exécutif.
Cette journée révolutionnaire consomme la chute de la monarchie constitutionnelle.

Prise-Tuileries-10-08-1792

Ligne-web

1 août 1871 : Dans "L'Electeur du Finistère"

Nous avons été les premiers à flétrir les actes de la Commune et à protester contre les fous furieux ... Nous n'en élèverons pas moins la voix en faveur des malheureux qui grouillent par milliers dans les prisons et sur les pontons ...

Electeur-du-Finistere-01-08-1871

Ligne-web

23 juillet 1888

Pour la première fois la chorale de la Lyre des Travailleurs, réunie dans l'estaminet A la Liberté, 21 rue de la Vignette, à Lille, interprète le chant de L'Internationale d'Eugène Pottier.

L'Internationale anti-communarde

23-07-1888

Bas les pattes !

Ligne-web

8 juillet 1871 : L'Indépendance Bretonne

Ça bouge dans l'Ouest, le journal catholique s'en inquiète et réclame "une répression incessante, vigoureuse ... indispensable".

L-Independance-Bretonne-08-07-1871

Ligne-web

Mai - Juin - Juillet en Berry

Ligne-web

Le Bilan comptable fait par les Versaillais : 867 500 Francs or au moins

Bilan-PI

Ligne-web

15 juin 1871

Lu dans L'Echo des Côtes du Nord, Arrondissement de Guingamp

Journal-Guingamp

Ligne-web

Bilan humain dressé par l’administration versaillaise le 8 juin 1871

C'est en partant de ce bilan (moins de 6 000 victimes) que certains historiens minimisent les massacres

inhumations-8-juin-1871

Ligne-web

Juin 1871

A Paris la répression est atroce. On fusille tous ceux qui portent une vareuse, un pantalon ou même une paire de chaussures de la Garde Nationale. On fusille des femmes accusées d’être des pétroleuses parce qu’on trouve sur elles des allumettes ou un rat-de-cave (c’est-à-dire une mèche éclairante enroulée sur elle-même). On fusille tous ceux qui semblent Italiens, Polonais, Hollandais ou Allemands. On fusille des blessés dans les hôpitaux, on fusille des mères en train d’allaiter leur enfant, ou des femmes qui bavardent sur le pas de la porte, ou la porteuse de pain qui passe au même moment. On fusille pour fusiller. En une seule nuit, on réussit à tuer 1900 personnes dans la cour de la Roquette. Comment expliquer l’attitude du Général de Galliffet, regardant passer une colonne de prisonniers et faisant fusiller immédiatement tous ceux qui avaient les cheveux gris « parce qu’ils avaient vu juin 48 » ?

L’état de siège sera maintenu jusqu’en 1876 avec autorisation préalable pour les journaux, censure des théâtres, heure de fermeture pour les cafés et les restaurants. Conséquences tragiques pour le mouvement social : un coup d’arrêt d’une dizaine d’années. Les artisans subirent des pertes terribles, on disait que la moitié des peintres, des couvreurs, des plombiers et des cordonniers avait disparu.

Jusqu’en 1914 c’est la version officielle "versaillaise" des faits qui va dominer. A part Victor Hugo, Verlaine et Rimbaud, nombreux seront les écrivains qui seront hostiles à la Commune. Après 1917, on vit dans la Commune le prodrome de la révolution mondiale et depuis un siècle il n’y a guère de révolution dans le monde qui ne se réclame de l’exemple du Paris de 1871.

(source : histoire de la France et des Français par Alain Decaux et André Castelot)

Ligne-web

L'Electeur du Finistère du 3 juin 1871

Electeur-du-Finistere-3-juin-1871

Ligne-web

31 mai 1871

Le Petit journal annonce l'exécution de Varlin ...

  

   

et la "délivrance" de Paris ...

Varlin

Presse-31-05-1871

Ligne-web

Le triomphe de Thiers

thiers3

Fin-mai

Ligne-web

Samedi 29 mai 2021 : Grand défilé pour le 150ème anniversaire à Paris

A l’appel de plus de 100 organisations, 15 000 personnes manifestaient à Paris pour célébrer les 150 ans de la Commune de Paris.

À l’exception de L’Humanité et de Libération (voir ci-après), aucun media écrit ou audiovisuel n’a évoqué l’événement.

On a beaucoup parlé des malencontreux incidents autour d’une maigrelette manifestation d’opposants à la Commune. Mais sur l’affluence joyeuse à la place de la République ou dans la rue, pas un mot …

Sur le site national

Plusieurs milliers de personnes ont marché ce samedi vers le cimetière du Père-Lachaise afin de commémorer la mort des communards. L’occasion pour beaucoup de se retrouver après les restrictions dues au Covid.

C’est enfin le temps des cerises, ce samedi à Paris. Celui du printemps et de l’espoir que catalyse la Commune de 1871. A République, la foule attend sous le soleil le coup de canon de la traditionnelle «montée au mur» qui a vu des fédérés exécutés par les versaillais il y a cent cinquante ans au Père-Lachaise, un clou qui a refermé l’une des plus belles aventures politiques et sociales de France et au-delà.

De la musique, des chants, des drapeaux de toutes les organisations politiques, syndicales et associatives, communistes, anarchistes, pacifistes – une liste non exhaustive. Partout des sourires, des discussions, des couleurs et des bruits. Du beau. Comme si le temps s’était arrêté, ou plutôt qu’il avait repris sa marche. Après plus d’un an de confinements, de couvre-feux, de douleurs sociales, ces commémorations sont l’occasion pour des milliers de personnes de se retrouver et se mouvoir ensemble, sur plusieurs kilomètres, dans une ambiance festive et sans répression policière ...

Dans le cimetière du Père-Lachaise, des Italiens se pressent avec une banderole en défense des exilés politiques, d’autres entonnent une chanson contre Franco, puis Bella Ciao devant un monument à la mémoire des Espagnols morts pour la France entre 1939 et 1945. L’internationale de la gauche rayonne sous des arbres centenaires qui ont vu les Parisiens – nés ici, en province, à l’étranger, bref, des Parisiens – se faire abattre sans procès. La Commune est ce fanal politique auquel se réfèrent des sensibilités qui ne veulent plus discuter, ou sont trop éloignées pour le faire. La suspension du temps là encore.

Le cortège passe devant la tombe d’Eugène Pottier, communard et compositeur de l’Internationale. Des applaudissements, la célèbre chanson qui résonne. Au loin, d’autres claquements de mains, pour une autre tombe célèbre ou l’arrivée au Mur des fédérés, on ne sait pas encore. La plaque en hommage aux morts est le crépuscule de ce pèlerinage laïc parti de République. Le peuple s’amasse, veut déposer des fleurs, se dresser devant avec une banderole et déclamer un discours ou une chanson. Sur les hauteurs, une foule les regarde immortaliser ce moment d’une vie ....

Devant un cerisier, certains cueillent des fruits de circonstance. C’est le temps des cerises après tout. Le temps d’être ensemble et de sourire à la vie, à 1871, au progrès social. La Commune n’est pas morte. Paris non plus.

(Extraits) - Par Damien Dole - Publié le 29 mai 2021 à 18h38 sur site web du journal Libération

150_ans_commune_1

150-3

A caen aussi

Ils étaient une centaine rue Saint-Pierre, ce samedi 29 mai. Poing levé, ils entonnent l’Internationale, refrain et couplets. Au fil de la manifestation en centre-ville de Caen, les manifestants donnent de la voix (Le temps des cerises, La danse des bombes) pour chanter les 150 ans de la Commune de Paris, une insurrection et expérience de démocratie directe née en mars 1871 et écrasée au cours de la « Semaine sanglante », entre le 21 et le 28 mai de la même année.

Comme dans d’autres villes de France, les manifestants veulent proclamer « que la Commune n’est pas morte, que les avancées en matière de conditions de travail, d’égalité femme-homme, de fin de la misère et de l’exploitation » ont « constitué des acquis et portent des espoirs qui nourrissent les luttes » actuelles pour plus de justice sociale.

La Commune de Paris a été à nouveau chantée le lendemain dimanche 30 mai, à 11 h, sur le marché du port de Caen.

Ouest-France

29-mai-caen

Ligne-web

Dimanche 28 MAI 1871

La Commune ne tient plus qu’un petit quartier,
Ce n’est plus qu’un combat désespéré.
Elle se meurt, titube, dans son berceau Belleville.
C’était au Peuple, la plus belle des filles.
Elle se relève, se prolonge, jusqu’à la dernière cartouche,
Tant que tient la hampe, du drapeau rouge.
A midi, le dernier canon communard se tait rue de Paris.
Quand rue Ramponneau, sur la dernière barricade, part le dernier coup de fusil,
Il est deux heures de l’après midi, l’ordre règne.
Mais le massacre redouble dans Paris gavé de haine.
La Semaine de Mai est terminée, achevée, parachevée,
Dans des cercueils de fortune, ouverts pour bien regarder,
Les cadavres des fédérés, comme des choses, sont exposés.
On lâche des chiens aux trousses des derniers communards.
Partout, en ruisseaux, le sang coule, par la ville abattoir.
Les squares deviennent des cimetières d’occasion,
On fait la queue devant les pelotons d’exécution.
Un délateur reconnaît Eugène Varlin, l’apôtre prolétaire,
Sous un torrent de haine, on le roue de coups toute une heure,
De la rue Lafayette à celle des rosiers, où il tombe à terre,
Il n’est plus qu’un corps en charpie que fusillent les vainqueurs.
Il meurt avec ses dernières paroles « Vive la République, Vive la Commune ».
On constata après coup que dans cette folie carnassière, orchestrée par l’infâme Thiers,
Nombreux sont les défenseurs de l’ordre qui périrent sous le feu de leurs propres militaires.
Pour vous dire au combien, ce fût une aveugle répression,
Tant les versaillais eurent peur de cette Révolution.

JLB 30/11/1982

Barricades

Derniere-barricade

Ligne-web

26 mai 2021

Beatification

Ligne-web

18 mai 2021

Cela fait 75 jours que l'Odéon est occupé par les artistes en lutte contre la politique de leur ministre de tutelle. Plus d'une centaine d'autres lieux de culture sont également occupés, dont Le Carré Magique à Lannion.

odeon

odeon2

odeon3

Ligne-web

16 mai 1871

La colonne Vendôme est abattue devant une foule nombreuse.

ColonneV

Ligne-web

Dans Le Lannionnais du 13 mai 1871

Ce journal est l'ancêtre du Trégor

Le-Lannionnais-13-mai-2

Le-Lannionnais-13-mai-1

Ligne-web

LT-01-05-2021

1er mai 2021 : Manifestation à Lannion pour la "Fête des travailleuses et des travailleurs"

Entre 500 et 600 Trégorrois (selon la police et selon les organisateurs) ont manifesté ce samedi 1ermai 2021 à Lannion. Les syndicats CGT, FSU et Solidaires Trégor avaient appelé à la mobilisation pourdéfendre les salaires, les services publics, la protection sociale et la liberté. Une journée de convergence des luttes pour les manifestants à l’heure de la réforme de l'assurance chômage, de la réforme des retraites ou encore de la loi Sécurité globale, contre laquelle un recours a été déposé au Conseil constitutionnel.

En cette année du 150ème anniversaire de la Commune de Paris 1871, la parole a été donnée à l'Association des amies et amis de la Commune de Paris.

C'est Colette qui prononça le discours pour notre Comité.

1er-mai-2021-Lannion-0

1er-mai-2021-Lannion-3

1er-mai-2021-Lannion-2

1er-mai-2021-Lannion-22

Tract distribué : 

Ligne-web

La Commune dans les médias étrangers 

- Au Royaume Uni : The Guardian
- En Belgique : Lavamedia (Parti du Travail de Belgique)
- En Allemagne : Die tage der kommune

Ligne-web

Décret du 10 avril 1871 (légitimant de fait l'Union libre)

JO-11-avril-1871

Ligne-web

7 avril 1871 : Premiers prisonniers arrivés à Brest

("L’Électeur du Finistère" du 8 avril)

Electeur-du-finistere-du-samedi-8-avril-1871

Fort-Quelern

Ligne-web

6 avril 1871 : La guillotine brûlée Place Voltaire

GUILLOTINE BRULEE PLACE VOLTAIRE

15-avril

Ligne-web

30 mars 1871

Tentative de réorganisation de la Poste par Albert Theisz

A lire "La Poste pendant le Commune"

Albert-Theisz

Ligne-web

18 mars 2021 - Lannion

Malgré la décision du Préfet des Côtes-du-Nord suivi par le Maire de Lannion, nous avons marqué le 150ème anniversaire de la Commune de Paris : nous partîmes DIX du Pont Saint Anne pour nous retrouver une QUARANTAINE au Carré Magique occupé par les artistes en lutte.

18-mars-lannion

Le compte-rendu à paraître dans le N° 87 de la Revue nationale :

Ligne-web

25 et 26 février 1941

En février 1941, la population d'Amsterdam fait grève pendant deux jours les 25 et 26 pour protester contre les rafles de Juifs par l'occupant nazi.

La grève générale amène à la paralysie de la ville le second jour, avec des mouvements similaires dans les autres villes de la région, notamment Zaandam, Haarlem, Velsen, Hilversum, Bussum, Weesp, Muiden et Utrecht. 

Organisée par le Parti communiste des Pays-Bas, elle est soutenue par une grande majorité des habitants de la capitale néerlandaise. Trois organisateurs sont exécutés par les nazis au Waalsdorpervlakte, un lieu-dit près de La Haye, où plus de 250 résistants néerlandais trouveront la mort durant l'occupation.

   

Ci-contre : le tract appelant à la grève générale.

Februari1941staking

Ligne-web

24 février 1871

Création du Comité Central de la Garde nationale

Au Casino de Vauxhall rue de la Douane (Rue Léon Jouhaux, 10ème), près de 2 000 délégués de bataillons de la Garde Nationale se sont réunis en assemblée générale. Ils venaient représenter 200 bataillons républicains.

Une commission a présenté un projet de fédération des bataillons de la Garde Nationale, et demandé aux délégués de voter la création d’un Comité Central. Dans une ambiance houleuse, les intervenants rappellent les menaces répétées de l’Assemblée Nationale, la conduite désastreuse de la guerre, et discutent de l’arrivée des prussiens dans Paris, annoncée dans la presse.

Un délégué proteste contre toute tentative de désarmement de Paris et appelle à la résistance, « au besoin par les armes ». Les bataillons présents décident d’adopter cette motion. Une seconde motion précise que désormais la Garde Nationale fédérée ne reconnaît comme chefs que ses propres délégués. Elle appelle également les habitants de la province à imiter Paris.

Garde-national

Histoire de la Garde Nationale :

Ligne-web

3 février 2021

Au Conseil de Paris, la droite parisienne a lancé un tollé contre les commémorations prévues pour les 150 ans de la Commune de Paris. Engluée dans son passé, elle persiste à dire que célébrer cet anniversaire revient à glorifier « les événements les plus violents de la Commune ».

L'intervention du conseiller Rudolphe Granier (LR) à voir sur notre chaîne Youtube.

Roger Martelli répond (tribune du 28 février dans Le Monde)

Article de presse : 150 ans de la Commune de Paris : Qui en sont aujourd’hui les héritiers au sein du conseil municipal ?

Ligne-web

14 janvier 2021 : Au sujet de la plaque "Place Le Mel" à Paris 3è

La mairie de Paris nous répond.

28 décembre 2020 : Lettre à Madame la Maire

Place-Nathalie-Le-Mel-Paris-III

Acte-naissance-NLM

Ligne-web

Politis

Mise au point

Ligne-web

2 Octobre 2020 : L'UL CGT de Guingamp et notre Comité écrivent au Maire de Guingamp.

Ligne-web

Reportée à une date ultérieure

Exposition
"Gracchus Babeuf et le Babouvisme"

A l’occasion du 225ème anniversaire de la mort de François Babeuf dit Gracchus Babeuf (1760-1797), l’exposition présentée par le « Comité Trégor-Argoat des Amis de la Commune de Paris 1871» a pour objectif de faire connaître l'action et la pensée de Babeuf et son influence sur le mouvement révolutionnaire (dont la Commune).

Expo-Babeuf

Citation de Gracchus Babeuf sur la concurrence

« La concurrence qui, loin de viser à la perfection, submerge les produits consciencieux sous des amas de produits décevants, imaginés pour éblouir le public qui n’obtient le vil prix qu’en obligeant l’ouvrier à se perdre la main dans les ouvrages bâclés, en l’épuisant, en l’affamant, en tuant sa moralité par l’exemple du peu de scrupule ; la concurrence qui ne donne la victoire qu’à celui qui a le plus d’argent ; qui, après la lutte, n’aboutit qu’au monopole dans les mains du vainqueur et au retrait du bon marché. la concurrence qui fabrique n’importe comment , à tort et à travers, au risque de ne pas trouver d’acheteurs et d’anéantir une grande quantité de matière première qui aurait pu être employée utilement mais qui ne servira plus à rien. »

Un site sur Babeuf

Ligne-web