pub

Ligne-web

Les Trente Glorieuses ?

Fabienne Serbah Le Jeannic

Quand Jean Fourastié évoque la période de la fin de la Seconde Guerre mondiale au "choc pétrolier" de 1973 en lui donnant le nom de "Trente Glorieuses", sans doute veut-il faire croire en un âge d'or du capitalisme. Évidemment il n'en est rien.
La vie d'Hélène est là pour témoigner que toute une partie de la population n'a rien trouvé de "glorieux" dans ces années-là. Les conditions de vie des ouvriers, les logements insalubres, les violences contre les femmes, les avortements clandestins, les bidonvilles et la guerre d'Algérie : un âge d'or ?
Comme des milliers de femmes avant elle, Hélène quitte sa Bretagne natale pour travailler en tant que "bonne à tout faire" à Paris . Hélène va vite apprendre : le mépris pour "les petites mains", les abus sexuels et le racisme. Mais elle va vivre aussi les moments les plus intenses de sa vie. Résistant aux principes archaïques de sa mère et à l'égoïsme de sa patronne, elle va imposer son imprévisible amour contre vents et marées.

Edition : Croquant juillet 2020
Prix : 12.00 Euros

Les-30-Glorieuses

Ligne-web

Nos ami-e-s du Cher préparent déjà le 150ème anniversaire

2021-Cher

2021-Cher-2

Ligne-web

Recette-communard-2

Ligne-web

Les carnets de 1970

Ligne-web

Après "Des graines sous la neige" (la vie de Nathalie Le Mel), la dernière BD de Lætitia Rouxel et Roland Michon    

Pour en savoir plus je clique ICI

Brigande